Vous êtes ici

Une policière Nigérienne lauréate du Prix des Nations Unies en matière de Population

Le lauréat individuel du Prix des Nations Unies pour la population 2021 a été déclaré aujourd’hui à New York, lors d’une cérémonie virtuelle. Il s’agit de la Nigérienne Zouera Hassane Haousseyzé, Commissaire Principale à la Police Nationale. Ce Prix honore une personne pour sa contribution exceptionnelle à la population, au développement et à la santé reproductive. Zouera Hassane Haousseyzé a été reconnu par les Nations Unies en tant que leader dans la lutte contre les violences basées sur le genre et pour ses contributions à faire du Niger un endroit plus sûr pour les femmes et les filles.

Cheffe de la division de la brigade de protection des femmes à la police nationale , Zouera Hassane Haousseyzé est l’actrice principale du partenariat entre la Police  Nationale du Niger et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre ; où elle a contribué à l’amélioration significative des connaissances et compétences des agents (Officiers de police judicaire, inspecteurs et brigadiers) de son unité sur les VBG, l’audition, la rédaction des procès-verbaux de qualité et la collecte des données.

Ce partenariat inédit a amélioré les prestations des agents de la police, qui sont aujourd’hui des acteurs reconnus dans la production des données VBG et un recours pour les survivantes de VBG. La police collabore efficacement aux niveaux central et déconcentré avec les chefs traditionnels et les autres acteurs de la lutte contre les VBG.

Elle a formé (53) brigadiers inspecteurs et officier de police judicaire sur les techniques d’audition des survivantes de VBG et la rédaction des procès-verbaux, la sensibilisation de 218 policiers points focaux et officiers de police judiciaires sur les VBG.

Elle a renforcé la synergie et la collaboration avec les chefs traditionnels, la justice et la gendarmerie pour une meilleure prise en charge des cas de VBG et la production des données.  (2628 cas de VBG rapportés par les différentes brigades en 2020 suite à leur formation).

Le commissaire Zouera a été nommé chef de la division de la protection des mineurs et des femmes en janvier 2020 et coordonne le travail de 107 brigades à travers le pays qui répondent aux violences basées sur le genre.

 Elle a joué un rôle déterminant dans la conception et la mise en œuvre de politiques nationales dans le domaine des violences basées sur le genre, la création d’une   base de données électronique pour surveiller la violence et faciliter la référence des cas à l'échelle nationale, et le renforcement significatif des capacités de la police nationale pour lutter contre les violences basées et soutenir les survivants. Elle a été saluée comme modèle et mentor pour d'autres femmes souhaitant gravir les échelons de la fonction publique.