Actualités

La délégation du Niger: Prête pour le Sommet de la CIPD25

17 octobre 2019

'' Le Niger peut aller à Nairobi la tête haute. Il y a l'engagement politique. Les leaders traditionnels sont engagés et convaincus. Tous poussent pour l'attente des objectifs de la CIPD'', a déclaré M. Mabingué Ngom, Directeur régional du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, lors de sa rencontre avec les participants du Niger au Sommet de Nairobi sur la CIPD25 en novembre prochain.

En effet du 12 au 14 novembre 2019 se tiendra à Nairobi au Kenya, le sommet sur la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD). Cette année marque le 25ème anniversaire de la CIPD. Au cours de la Conférence tenue en 1994 au Caire en Egypte, les 179 pays présents ont adopté un programme d'action qui avait mis en avant la santé reproductive, l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes, comme vecteurs du développement durable. 

Vingt cinq (25) ans après le Caire, le Sommet de Nairobi va célébrer les progrès accomplis dans le domaine de la santé et des droits humains. Ce Sommet de haut niveau réunira des organismes des Nations Unies, de gouvernements, de groupes de plaidoyer et de la société civile pour intensifier les efforts pour atteindre les objectifs de la CIPD pour toutes et tous. A cette rencontre le Niger sera représenté par une dizaine de participants dont plusieurs membres du gouvernement.

Pour améliorer le bien-être des femmes et des filles, le Niger, a avec l'appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour la Population ( UNFPA), entrepris diverses interventions communautaires avec une variété d'acteurs, tels que les adolescentes, les maris, les futurs maris, les femmes, les chefs traditionnels et les leaders religieux.

''Le Niger a beaucoup fait. Il y a des bonnes pratiques. Et Nairobi est une occasion pour le Niger de montrer tout cela'', a souligné M. Mabingué Ngom.

La Ministre de la Population présente à cette rencontre a salué cette initiative consistant à  mettre ensemble le gouvernement, les chefs traditionnels et les jeunes autour d'une table pour échanger sur les questions de population et de développement. '' C'est vraiment la diversité'', a-t-elle soulignée.

'' Nous  remercions le partenariat sincère avec UNFPA. Ce partenariat nous a permis de faire des sensibilisations sur l'élimination du mariage des enfants. Nous n'avons pas des indicateurs chiffrés pour le moment, mais nous avions constaté une baisse du mariage des enfants et une grande avancée en ce qui concerne la scolarisation des filles'', a indiqué le Chef de canton de Déoulé qui prendra part à la CIPD25 avec quatre autres chefs traditionnels.

Cherifatou Moussa, présidente de l'Organisation pour la Promotion de l'Excellence (OPE) s'est réjouit de cette rencontre préparatoire du sommet de la CIPD25. '' C'est un honneur pour nous jeunes de participer à cette rencontre de prise de décisions. Le partenariat entre UNFPA et les jeunes est concret'', a-t-elle déclarée.