Vous êtes ici

Des adolescentes se préparent pour l’avenir

’Je suis particulièrement impressionné par les activités  dans cet Espace Sûr. Nous sentons un engagement de la communauté et les adolescentes avec lesquelles j’ai échangé sont très optimistes pour leur avenir’’, a déclaré Mme Eva Kjaer Hansen en visite à l’Espace Sûr de Talladjé.

Un groupe de parlementaires danois conduit par Mme Eva Kjaer Hansen, présidente de la commission des Affaires européennes du Parlement danois a visité l’Espace Sûr de Talladjé dans le 4ème Arrondissement de la ville de Niamey, la capitale du Niger pour voir les activités qui se déroulent dans le centre.

‘’ J’ai appris à lire et à écrire. Aujourd’hui je n’ai pas besoin d’aide pour lire mes messages. Et je connais beaucoup de choses sur mon corps’’, raconte Hadiza, 16 ans, non scolarisée. Hadiza rêve d’avoir un atelier de couture après sa formation à l’Espace Sûr pour être économiquement indépendante.

Dans cet endroit  sécurisé  choisi par la communauté en collaboration avec les autorités locales et coutumières, 100 adolescentes  de 10 à 19 ans non scolarisées ou déscolarisées, mariées ou non mariées se réunissent pour recevoir un enseignement modulaire et de cours d’alphabétisation dans le cadre de l’Initiative adolescentes du Niger- Illimin.  

L’enseignement modulaire comporte 28 sessions hebdomadaires portant sur les Compétences de vie courante, la Santé de la Reproduction et Nutrition de l’adolescente et les capacités financières, le genre et les droits humains.

L’Initiative pour les Adolescentes du Niger est mise en œuvre par le Gouver­nement du Niger avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations  Unies pour la Population (UNFPA). Il s’agit ici d’une approche innovante qui contient de nombreuses interventions destinées aux adolescentes vulnérables et/ou marginalisées.

Elle permet de les protéger, de les éduquer afin qu’elles puissent éviter les mariages précoces ou forcés, et les violences sexistes. L’initiative aide les adolescentes vulné­rables à accroître leur capacité de résilience, pour devenir plus tard dans leur ménage et communauté des femmes économiquement autonomes et des mères en bonne santé.