Parceque tout le monde compte

Search
AccueilRegions et Pays Afrique Sub-SahariennePlan du site
UNFPAProgrammeProjetsNewsPublicationsCIPDLiens
INDEX: SANTE: VIH/SIDA

Situation épidémiologique de l'infection VIH/SIDA au Niger

Les cas cumules de VIH-SIDA au Niger (PNLS/IST)

Au Niger, le premier cas d'infection par le VIH a été diagnostiqué en mars 1987. Treize ans après, 5598 cas de VIH/SIDA cumulés ont été notifiés. En 2000, 1014 nouveaux cas de VIH/SIDA ont été dépistés et confirmés soit une augmentation de 8% par rapport à l'année précedente. Mais ces chiffres ne représentent que la partie visible de l'iceberg. Le nombre des victimes ne cesse de croître. Le graphique ci-dessus nous montre l'évolution du nombre des nouveaux cas depuis l'apparition de premier cas en 1987. Toutefois la tendance ne permet pas de dégager une évolution continuelle du nombre de cas de VIH au cours des années, car la notification semble se faire en dents de scie d'une année à l'autre et dans chaque région.

Malgré les insuffisances du système de notification des cas de VIH/SIDA et les défaillances du système de sérosurveillance sentinelle chez les femmes enceintes, on note une rapide expansion de l'épidémie dans la frange la plus productive de la population : 18 cas en 1987, 1014 nouveaux cas d'infections à VIH pour l'année 2000, parmi ces cas, on note que 66% des sujets ont entre 20 et 49 ans. Le sexe ratio général homme/femme est de 1,85. Toutefois, ce ratio est de 0,25 pour les sujets de la tranche d'âge de 15 à 19 ans ( soit un garçon pour 4 filles).

La Surveillance épidémiologique du VIH/SIDA (PNLS/IST)

La surveillance épidémiologique se fait par le système de la sérosurveillance sentinelle. Chez les femmes enceintes, le taux de séroprévalence passe de 1,1 % en 1992 à 2 % en 2001 à Niamey, 1,4 % en 1992 à 5 % en 1999 à Tahoua et 0,6% en 1994 à 2 % en 2001 à Zinder. Dans le département de Tahoua la séroprévalence est de 4,25% dans la commune urbaine de Tahoua et 5,5% dans l'arrondissement de Konni en 2001, qui est située de 7 km de la frontière du Nigeria. Dans le département Dosso la séroprévalence du VIH chez les femmes enceintes est de 2,5 % dans la commune urbaine de Dosso et 3,9 % dans l'arrondissement de Gaya, la ville frontalière avec le Bénin.

Les données de séroprévalence du VIH chez les femmes enceintes dans le département d'Agadez ne sont pas disponibles pour l'année 2001. Toutefois il y a lieu de préciser qu'une étude réalisée en 1997 dans ce département indique une séroprévalence du VIH de 4,68 % chez les femmes enceintes. Aucune étude n'a encore été réalisée dans le département de Diffa.

Chez les prostituées, le taux de séro-prévalence est fonction des localités : 27,90 % à Dirkou (département d'Agadez) en 1995, à Firji (département de Maradi, village frontière avec le Nigeria), 35% en 2000 et 50% à Komabangou (site aurifère dans le département de Tillabéry) en 2001.

Une seule étude de séroprévalence du VIH a été faite chez les routiers en 1993 avec les résultats de 3,4%.

Parmi les malades tuberculeux, la séroprévalence du VIH été de 7,1% à Niamey en 1991; 11,6 % à Diffa en 1994 et de 22,4 % dans le département de Tahoua en 2001.

Cartographie de la séroprévalence du VIH chez les femmes enceintes dans les différents sites sentinelles au Niger en 2001

Estimation de l'évolution du VIH-SIDA au Niger (OMS/ONUSIDA)
Nombre estimatif d'adultes et enfants vivant avec le VIH/SIDA au Niger à la fin de l'année 1997
Adultes et enfants:
64 000
Femmes (15-49 ans):
34 000
Enfants (0-15 ans):
3 300
Nombre estimatif de décès chez les enfants et les adultes dus au SIDA à la fin 1999 6 500
Nombre estimatif d'enfants qui ont perdu leur mère ou leurs parents (âgés de moins de 15 ans) depuis le début de l'épidémie (nombre cumulatif d'orphelins) 31 000

D'après cette estimation, 34 000 femmes et 3 300 enfants sont devenus séropositifs entre 1987 et 2000 soit 53,08% du nombre total des sujets.
Ce grand écart entre les statistiques du PNLS/IST (5598 cas) et l'estimation OMS/ONUSIDA (64 000) peut s'expliquer par :

  • L'absence de promotion de dépistage volontaire de l'infection à VIH,

  • Le dysfonctionnement des chaînes ELISA au niveau des centres hospitaliers régionaux de l'intérieur du pays,

  • Le dysfonctionnement du système national de notification des cas de VIH/SIDA,

  • L'absence de politique de séro-surveillance par sites sentinelles,

  • L'insuffisance de formation du personnel de santé impliqué au niveau de demande et de dépistage de l'infection au VIH.

Cadre stratégique national de lutte contre le VIH/SIDA au Niger

Le Niger vient de se doter d'un Cadre Stratégique National de lutte contre les IS/VIH/SIDA (CSN). Le CSN prend en compte les objectifs du Document de Stratégies de Réduction de la Pauvrété (DSRP) et également les objectifs du partenariat international contre le VIH/SIDA en Afrique (IPAA) qui a été lancé solennellement par le secrétaire général des Nations Unies au cours du Forum pour le Développement de l'Afrique. (FDA 2000), en décembre 2000 à Addis Abeba. Il s'inscrit également dans l'opérationnalisation des buts africains et mondiaux de la lutte contre le VIH/SIDA tels que définis lors de la réunion des chefs d'Etats africains sur le paludisme, la tuberculose et le SIDA en avril 2001 à Abuja et de la session spéciale de l'Assemblée Générale des Nations Unies sur le VIH/SIDA (UNGASS) en juin 2001 à New York.

Le CSN a identifié les différents groupes cibles prioritaires et les axes stratégiques d'intervention.

Les groupes cibles prioritaires :

  • Les jeunes
  • Les femmes et enfants,
  • Les populations mobiles,
  • Les professionnelles de sexes et leurs clients,
  • La population carcérale,
  • Les travailleurs des différents secteurs.

Les axes stratégiques d'intervention :

  • Environnement favorable à la mise en œuvre des programmes de prévention;
  • Réduction des risques de transmission du VIH/SIDA;
  • Renforcement du système de soins conseils;
  • Réduction de l'impact du VIH-SIDA sur les PVVIH, les familles et les communautés affectées;
  • Renforcement de la réponse communautaire;
  • Réduction de la vulnérabilité des individus, des familles et des communautés au VIH-SIDA;
  • Coordination et renforcement institutionnel;
  • Mobilisation nationale pour la lutte contre les IST/VIH/SIDA;
  • Compréhension de l'ampleur des IST/VIH/SIDA, des déterminants de leur propagation et des approches novatrices dans la lutte.

La mise en œuvre du CSN se fera à travers l'élaboration et la mise en œuvre d'un Plan à Moyen Terme Multisectoriel de troisième génération (PMT III) de lutte contre les IST/VIH/SIDA. Le PMT III se basera sur le nouveau concept de développement qui se focalise sur les individus et leur environnement, sur la base d'une approche holistique de résolution des problèmes.

Des plans opérationnels des différents secteurs seront élaborés et les secteurs seront rendus entièrement responsables de la mise en œuvre, du suivi et de l'évaluation des plans (Multisectorialité de la lutte contre le VIH/SIDA).

Actions de l'UNFPA Niger dans le domaine du VIH/SIDA

Conformement au mandat du FNUAP dans le domaine du VIH/SIDA, la représentation du FNUAP au Niger axe son intervention dans le domaine de la prévention. C'est ainsi qu'à travers le sous programme santé de la reproduction, le FNUAP appuie le Niger dans les activités suivantes :

  • Enquêtes sur les Connaissances, Attitudes et Pratiques sur les IST/VIH/SIDA;
  • Séro-surveillance VIH-SIDA : chez les femmes enceintes à Bilma, Loga, Arlit et Mirriah;
  • Approvisionnement en préservatifs dont le FNUAP demeure le principal pourvoyeur;
  • Etude technique sur la gestion logistique des préservatifs;
  • Formation du personnel socio-sanitaire;
  • Prévention de la transmission du Vih en milieu hospitalier à travers la construction d'incinérateurs ;
  • Renforcement des capacités des ONGs/Associations et financement des activités IEC;
  • Financement de la participation de la société civile aux conférences et rencontres internationales;
  • Appui technique au PNLS à travers les activités du Groupe Thématique Onusida;


haut

Santé
Orientations du Niger en matière de la santé de la reproduction
Interventions de l'UNFPA
Indicateurs
Les 16 moyens de l'UNFPA pour prévenir le VIH/Sida
Le Système de Santé et Orientations Stratégiques du Niger pour le Développement Sanitaire
Assistance de l'UNFPA au Niger en matière de Santé de la Reproduction
Partenaires du Niger en matière de la santé de la reproduction
VIH/SIDA

Fondo de Poblacion de las Nacionas Unidas RépertoireContactez-nousIndex du siteRechercheSiège de l'UNFPA
© 2002 Fonds des Nations Unies pour la population.
Tous droits réservés.
Clauses et conditions d'utilisation | Politique de confidentialité