Actualités

Visite conjointe de Madame l’Ambassadrice d’Espagne et le Représentant a.i du Fonds des Nations Unies pour la population au centre d’accueil des femmes fistuleuses de l’ONG Dimol

1 January 2016

La coopération espagnole, le Fonds des Nations Unies pour la population et le Gouvernement du Niger ont mis en œuvre un programme pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale dans la Communauté urbaine de Niamey, la région de Zinder et celle d’Agadez. Ce projet d’un montant de 561539 euros, vise à promouvoir l’utilisation des services de santé de la reproduction de qualité, en particulier l’accouchement par un personnel qualifié, renforcer le système de collecte de données sur les indicateurs de processus relatifs aux soins obstétricaux et néonatals d’urgence.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, Madame Elena Madrazo, Ambassadrice du Royaume d’Espagne et Monsieur Boureima Diadié, Représentant a.i du Fonds des Nations Unies pour la population ont visité le mardi 20 novembre, le centre d’accueil des femmes fistuleuses de l’ONG Dimol. La visite a eu lieu en présence Madame Traoré Salamatou, Présidente de l’ONG. Cette visite a permis aux deux responsables de rencontrer et discuter avec les femmes guéries de la fistule. Elle les a ensuite conduit à l’atelier d’apprentissage des activités génératrices de revenus, les salles d’hébergement et différents services de l’ONG.

Les victimes de la fistule sont des femmes exclues de la communauté et des activités socio-économiques, ce qui amène un grand nombre de fistuleuses, même guéries, à élire domicile dans les centres de santé où elles ont été soignées.

Pour permettre à ces femmes de redevenir des actrices du développement, en recommençant une nouvelle vie, l’ONG Dimol, avec l’appui des partenaires, notamment UNFPA, l’Ambassade des Etats Unies, le Gouvernement du Niger, etc., a créé un centre de réintégration sociale et économique. Depuis 2003, Dimol a accueilli plus de 400 femmes dont plus de 80% ont été guéries et réinsérées.

Actuellement, 25 femmes guéries de la fistule sont actuellement accueillies au centre Dimol. Elles viennent de plusieurs régions du Niger, dont Diffa, Zinder, Téra, Maradi, Dosso. Pour la plupart, ces femmes sont ramenées au centre par les agents de l’ONG Dimol lors de missions de réinsertion sociale des femmes guéries de la fistule. Certaines ont fait leur déplacement d’elles mêmes suite aux actions d’information et de sensibilisation entreprises par l’ONG et le réseau pour l’élimination de la fistule au Niger (REF) et d’autres femmes guéries ayant regagné leur domicile.
Pendant leur séjour au centre Dimol, les femmes sont initiées à plusieurs activités génératrices de revenus dont le tricotage, la vannerie, la broderie, la fabrication de savon et de pom-ade. Des cours d’alphabétisation en arabe leur sont également dispensés par 2 formatrices pour renforcer leur intégration sociale et économique.

L’ONG Dimol, membre du réseau pour l’élimination de la fistule est l’une des plus actives dans la lutte contre la fistule au Niger. Sa présidente, Madame Traoré Salamatou a été à l’avant-garde de la lutte pour les femmes fistuleuses rejetées par leurs communautés et leurs maris. Elle est actuellement présidente de la coalition de plaidoyer pour la défense des droits des femmes au Niger et le retrait des réserves de la convention sur l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égards des femmes.

Pour toutes ces actions et son engagement, Madame Salamatou Traoré s’est vu décernée en 2007, le prix de AMERICANS FOR UNFPA AWARDS FOR THE HEALTH AND DIGNITY OF WOMEN EVERYWHERE (LES AMERICAINS POUR L’UNFPA) (PRIX SUR LA SANTE ET LA DIGNITE DES FEMMES A TRAVERS LE MONDE).

Cette visite contribuera à raffermir les liens de coopération déjà existants entre le Royaume d’Espagne et l’UNFPA et ouvrira d’autres opportunités à l’ONG Dimol dans sa mission de lutte contre la fistule au Niger.