Actualités

Renforcement du partenariat entre le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et l’Association des Chefs traditionnels du Niger (ACTN) avec une formation des chefs traditionnels de la région de Tahoua sur les questions de population et développe

1 January 2016

 Cette activité exécutée dans le cadre d’un contrat avec l’ACTN, procède de la volonté de l’UNFPA de créer un large partenariat dans le but de faire avancer l’agenda de la Conférence Internationale sur la Population et le développement (CIPD) et l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

En effet, les chefs traditionnels, de par leur fonction et leur statut social, jouent un rôle important dans la sensibilisation des populations et sont un vecteur de changements sociaux.
A travers ce contrat, l’ACTN s’engage à apporter sa contribution, à travers des actions de plaidoyer et de conscientisation des populations sur les problèmes de population et développement. Il s’agira d’initier des actions d’information et de sensibilisation des populations en vue de la réduction des mariages précoces et l’utilisation des services de Santé de la Reproduction, avec un accent particulier sur la santé maternelle, l’accouchement dans les services de santé, les consultations prénatales et postnatales, la planification familiale.

A l’instar de leurs homologues des régions de Maradi, Zinder et Agadez, 36 chefs traditionnels de Tahoua viennent de bénéficier, du 11 au 13 septembre, d’une formation sur les interrelations population et développement.

L’ouverture de l’atelier a été présidée par Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de la Population et des Réformes Sociales, Monsieur Ibrahima Halilou, en présence du Secrétaire Général du Gouvernorat de Tahoua et de plusieurs autres invités.

Dans son intervention, Monsieur Ibrahima Halilou a souligné que cette formation des chefs traditionnels sur les questions de population et développement, la santé de la reproduction et la planification familiale, vient renforcer la campagne de population de la Déclaration du Gouvernement de la Politique de Population (DGPP) entreprise par le Ministère de la Population et des Réformes Sociales, à travers toutes les régions du pays. Il a exhorté les chefs à s’engager auprès du Gouvernement et des partenaires pour une meilleure information et sensibilisation des populations et une prise en compte dans les comportements collectifs et individuels des interrelations population et développement.
Les différents exposés des experts ont porté sur des thématiques relatives à : la situation démographique du Niger et les défis socioéconomiques, les conflits fonciers, la Déclaration du Gouvernement en matière de Politique de Population, la contribution de la santé de la reproduction et de la planification familiale dans la maîtrise de la forte croissance démographique au Niger, les conséquences de la précocité du mariage précoce sur la santé des femmes. Les outils et techniques de communication et plaidoyer sur les questions de population et développement ont donné l’occasion aux chefs traditionnels de la région de Tahoua d’être outillés pour entreprendre des actions de sensibilisation des populations.