Offrir des «espaces sécurisés» pour les adolescentes au Niger

8 November 2013
UNFPA Executive Director Osotimehin at young girls ‘safe space', Niger

NIAMEY, NIGER - «Vous êtes l'avenir du Niger, et il n'y a aucune raison pour que l’UNFPA ne vous soutiennent pas», a  déclaré le Directeur Exécutif de l’UNFPA, Dr Babatunde Osotimehin, lors d'une visite dans le pays le 6 novembre 2013.

Cette visite est intervenue dans le cadre d'un voyage historique au Sahel par les dirigeants de cinq organisations internationales – les Nations Unies, la Banque Mondiale, l'Union Africaine , la Banque Africaine de Développement et l'Union Européenne - au cours de laquelle le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki -moon, et le Président du Groupe de la Banque Mondiale Jim Yong Kim se sont engagés à soutenir la santé reproductive des femmes et l'éducation des filles dans la région, et d'investir 200 millions de dollars US dans un nouveau projet d’Autonomisation des femmes du Sahel.

A cette occasion, le Dr Osotimehin a visité un «espace sécurisé» pour les adolescentes à la périphérie de la capitale Niamey, qui fait partie de l'Initiative pour les Adolescentes de l'UNFPA Niger. L'initiative permet à de jeunes filles vulnérables âgées de 10 à 19 ans de prendre part à un programme de sensibilisation de 8 mois visant à retarder les mariages précoces et prévenir les grossesses d'adolescentes.

Cet «espace sécurisé» fait partie d'un programme pilote qui a débuté en août 2013 avec 1 600 filles dans 40 communautés dans les régions de Zinder, Maradi, Tillabéry et Niamey.

La stratégie consiste à utiliser des mentors -des jeunes femmes âgées de 20 à 40 ans avec un niveau secondaire- qui servent de modèles dans leur communauté. Les adolescentes font un programme complet de 31 sessions sur des sujets tels que les compétences pour la vie, l'hygiène, la santé reproductive et les connaissances financières, tout cela dans le but de leur donner une estime de soi, des compétences en leadership et la capacité de se protéger contre la violence, la pression par les pairs, le VIH et d'autres infections sexuellement transmissibles.

Des animateurs formés organisent des dialogues communautaires mensuels sur les droits et la protection des filles pour créer un environnement de soutien. Les jeunes filles bénéficient également de bilans de santé et des classes d'alphabétisation.

Les leçons tirées de cette phase pilote seront utilisés pour élargir le programme à toutes les huit régions du Niger dans la période 2014-2018, visant à atteindre au final 248 000 jeunes filles vulnérables.

UNFPA HQ