Actualités

Le mur du silence enfin brisé : Premier témoignage d'une personne vivant avec le VIH au Niger

1 January 2016

Depuis la notification du premier cas de VIH/SIDA en 1987, c'est la première fois qu'un séropositif nigérien parle publiquement de sa maladie. Lundi 29 juillet 2002, Monsieur Ibrahim Salifou, sociologue de formation, témoignait à la télévision nationale. Il a expliqué que par son témoignage, il désirait rendre service à son pays et a insisté sur le rôle combien important que les personnes vivant avec le VIH peuvent jouer dans la lutte contre le VIH/SIDA. 
Il espère que d'autres séropositifs nigériens auront comme lui le courage de sortir de l'ombre afin d'intensifier les actions contre l'infection à VIH/SIDA au Niger. Mr Ibrahim Salifou s'est dit disposé à apporter à ses pairs tout le soutien psychologique nécessaire afin qu'ils puissent franchir le mur de silence.

De 1987 à 2001, près de 6000 cas de VIH/SIDA ont été notifié dans les formations sanitaires du Niger ; mais ceci n'est que la partie visible de l'iceberg. Selon les estimations de l'ONUSIDA, à la fin 2000, 65 000 nigériens vivaient avec le VIH. A ce jour, la trithérapie aux anirétroviraux (ARv) n'est pas disponible au Niger. La création d'un association des personnes vivant avec le VIH pourrait contribuer à militer dans ce sens.