Parceque tout le monde compte
Search
AccueilRegions et Pays Afrique Sub-SahariennePlan du site
UNFPAProgrammeProjetsNewsPublicationsCIPDLiens
ACCUEIL:


Niamey, 08 février 2013

63 milliards de FCFA à mobiliser en faveur de la planification familiale


Le Premier ministre nigérien Brigi Rafini a procédé jeudi à Niamey au lancement des activités de la journée de plaidoyer et de mobilisation des ressources en faveur de la planification familiale au Niger, dont la mise en œuvre nécessite la mobilisation de plus de 63 milliards de FCFA (128.000 USD) pour les huit prochaines années.


L'objectif de ce plan d'action est d'atteindre une prévalence contraceptive de 25% en 2015, et 50% en 2020, à travers le développement de trois axes principaux : la promotion d'un environnent favorable à la planification familiale, le renforcement de l'offre des prestations d'une planification familiale à tous les niveaux avec le maximum de soins, le renforcement de la demande des prestations de planification familiale à tous les niveaux.

"Cet objectif est réalisable si nous arrivons à mettre en œuvre toutes les stratégies avec l'implication de l'ensemble des différents leaders politiques, religieux et coutumiers, ainsi que l'accompagnement de l'ensemble de nos partenaires", a déclaré Brigi Rafini.

Le chef du gouvernement nigérien a lancé, à cette occasion, un appel à tous les partenaires techniques et financiers du Niger pour s'inscrire dans le sens de l'opérationnalisation de ce plan, "comme ils l'ont toujours fais, afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néo-natale au Niger".

D'ores et déjà, l'UNFPA s'est engagé à participer pour 31 milliards de FCFA, soit 49% du budget global du plan d'action de la planification familiale au Niger, et les Etats-Unis pour plus de 5 milliards de FCFA.

Plan d’Action  est l’aboutissement d’un travail entre le Ministère de la Santé Publique et ses partenaires. Il intervient dans un contexte national où la situation de la santé maternelle est assez préoccupante.

 L’Enquête Démographique et de Santé au Niger réalisée en 2006 a mis en évidence une couverture insuffisante des services de santé de base (49, 8%). L’accès est limité !               

Le Rapport Préliminaire de l’Enquête Démographique et de Santé au Niger réalisée en 2012, un taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié de 29,3% note un faible taux de la contraception moderne (12,2%), une couverture prénatale de 82,9% un taux de dépistage des complications obstétricales bas de 4,4%.                    

 Naturellement, toutes ces insuffisances se traduisent par un fort taux de décès maternel qui est de 554 pour 100 000 naissances vivantes. Ces insuffisances sont le résultat d’une FAIBLE DEMANDE de service de santé de la reproduction y compris la planification familiale.                                                                      

 Et c’est pour cela que le Fonds des Nations Unies pour la Population au Niger (UNFPA), en appui au  Ministère de la Santé Publique, a participé à toutes les étapes du processus ayant abouti aujourd’hui au Plan d’Action sur la Planification Familiale.


haut

Fondo de Poblacion de las Nacionas Unidas RépertoireContactez-nousIndex du siteRechercheSiège de l'UNFPA
© 2002 Fonds des Nations Unies pour la population.
Tous droits réservés.
Clauses et conditions d'utilisation | Politique de confidentialité