Parceque tout le monde compte
Search
AccueilRegions et Pays Afrique Sub-SahariennePlan du site
UNFPAProgrammeProjetsNewsPublicationsCIPDLiens
ACCUEIL:

L’UNFPA renforce son partenariat avec la région de Tahoua

 


gouvUne mission du Fonds des Nations Unies pour la Population conduite par Mr Yacine Diallo Représentant a séjourné dans la région dans la région de Tahoua du 20 au 22 novembre 2008. Au cours de son séjour, la mission a eu des entretiens avec le Gouverneur de la région de Tahoua, Mr Mahamadou Zéti Maiga et effectué plusieurs visites, notamment à la maternité Tassigui, à l’hôpital régional de Tahoua et a participé à l’ouverture de l’atelier de formation des animateurs des radios communautaires.

A la Direction Régionale de la Santé, le Représentant de l’UNFPA a remis au Gouverneur de la région un lot de matériel et médicaments d’une valeur de 32 millions de francs cfa composé de 10 kits pour la prise en charge de 450 accouchements avec complications, pouvant couvrir les besoins de 300 000 personnes pendant 3 mois, 5 kits pour la prise en charge de 300 cas de soins après avortement, 1 kit césarienne pouvant couvrir les besoins en transfusion sanguine au sein d’une population de 15 000 habitants, 20 kits pour assurer 20 accouchements propres.
rem

Mr Diallo a indiqué que cette dotation a été possible grâce aux ressources mises à disposition par le Fonds Central de Réponse Humanitaire des Nations Unies (CERF). Il a également informé le Gouverneur de la Région de Tahoua que 139 kits pour la prise en charge des complications liées à la grossesse et à l’accouchement d’une valeur de 63 439 629 F ont été acquis dans le cadre de notre coopération tripartite Ministère de la Santé Publique – UNFPA – Gouvernement Espagnol et viendront compléter l’appui de l’UNFPA à la région. Ces kits contiennent des matériels et produits permettant la prise en charge de 6 255 accouchements avec complications pouvant couvrir les besoins de la Région de Tahoua pendant 6 mois.
Le Gouverneur de la région de Tahoua a fait part de toute sa satisfaction, car a-t-il dit, ce geste de l’UNFPA en faveur des couches les plus vulnérables de la population constitue une grande priorité des autorités nationales. Mr Mahamadou Zéti Maiga a adressé tous ces remerciements à l’UNFPA pour ce geste salutaire qui contribuera à améliorer les indicateurs de santé de la reproduction dans la région.

 


Après cette visite, le Représentant de l’UNFPA et le Gouverneur de la région de Tahoua ont procédé à l’ouverture de l’atelier de formation des animateurs des radios communautaires de la région dans le domaine de la lutte contre la fistule obstétricale. Cet atelier de 3 jours, organisé conjointement par l’UNFPA et le Réseau pour l’Elimination de la Fistule (REF) vise à accroître les capacités des animateurs des radios communautaires, venus de tous les départements de la région de Tahoua en vue d’être formés sur la problématique de la fistule obstétricale. Dans son intervention, Yacine Diallo a indiqué que les radios communautaires ont l’avantage de toucher les populations les plus reculées et les animateurs de ces médias peuvent inciter les femmes souffrant de fistule obstétricale qui se cachent, à aller vers les centres de santé pour une prise en charge, recevoir des soins, et se guérir. En prenant la parole, le Gouverneur de la région de Tahoua a souligné que cet atelier est l’une des plus importantes activités de la mission de l’UNFPA car « en renforçant les capacités des animateurs des radios communautaires, un  grand pas sera franchi dans la lutte contre la fistule obstétricale ».
Le Représentant de l’UNFPA et le Gouverneur de la région de Tahoua ont enfin effectué une visite à la maternité Tassigui de Tahoua, notamment le pavillon des femmes fistuleuses, où l’UNFPA a offert pour la prise en charge du traitement de la fistule, un important lot de produits et équipements.

Par ailleurs, Mr Diallo et Mr Zéti Maiga ont visité le pavillon ophtalmologique de l’hôpital régional de Tahoua où une mission de l’ONG WAMY est à pied d’œuvre dans le traitement de la cataracte.
Bien que le Programme de l’UNFPA ne couvre pas la région de Tahoua, il a eu à réaliser plusieurs autres activités dans le domaine de la lutte contre la fistule. Il s’agit notamment de la réinsertion socioéconomique de 30 femmes guéries de fistule obstétricale, l’organisation de sessions de sensibilisation sur la fistule obstétricale dans plusieurs villages avec le Cinéma Numérique Ambulant et l’ONG SISET, la formation de 21 femmes relais communautaires pour le dépistage et l’orientation des parturientes vers les centres de référence, la formation en chirurgie de fistule du Directeur de la Maternité, ce qui permet d’assurer l’accessibilité du traitement aux femmes de la région de Tahoua et même d’Agadez avec comme résultat, la réalisation de 111 opérations chirurgicales de fistule en 2007 et 2008.

 

 

 

Fondo de Poblacion de las Nacionas Unidas RépertoireContactez-nousIndex du siteRechercheSiège de l'UNFPA
© 2002 Fonds des Nations Unies pour la population.
Tous droits réservés.
Clauses et conditions d'utilisation | Politique de confidentialité